background img

Où aller pour une retraite fermée ?

retraite fermée

Se déconnecter du milieu extérieur et se recueillir dans un endroit éloigné, calme et propice pour une découverte de soi est utile pour le mental. C’est cela qu’offre la retraite fermée. Si vous entreprenez de vous y essayer, voici les endroits appropriés pour cela.

Au Québec

L’un des endroits propices pour une retraite fermée est le Québec. C’est en effet le siège d’un grand nombre de monastères et d’abbayes qui proposent des retraites fermées.

A lire également : Où faire un safari en février ?

Les cadres d’accueil qui vous sont proposées vous permettent de mieux vous reconnecter spirituellement. Ils sont en réalité propices pour mieux renouer avec la nature et avec soi.

La particularité des lieux de retraites du Québec est que l’accueil est non seulement chaleureux, mais également laïque. Les croyants et les non-croyants peuvent venir pratiquer leur séance de spiritisme dans la plus grande sérénité et hospitalité qui soit.

A découvrir également : La gare de Porto : un bâtiment emblématique de la ville

Il convient par ailleurs de savoir que chaque monastère possède ses propres coutumes. Vous êtes de ce fait tenu de les respecter pour mener à bien votre ressourcement.

En Normandie

Vous pouvez faire retraite fermée en optant pour une tournée sur le site touristique du monastère de Notre-Dame-de-Mistassini. Celui-ci dispose d’une vaste et dense forêt l’entourant. Cela lui donne l’avantage d’être un cadre idéal pour faire cette pause. Le bruit fin des bois et de la rivière aux Rats fait que de nombreux marcheurs en quête de sensation unique viennent s’y recueillir.

Vous pouvez par ailleurs vous familiariser avec l’ancien monastère de la région se trouvant dans le secteur de la Ponte-des-Pères. Un cadre propice pour un bon ressourcement. Vous avez donc tout à y gagner en vous rendant dans cet endroit pour une retraite fermée.

Le temple Rengejo-In, au Japon

retraite fermée

L’un des endroits les mieux indiqués pour une retraite est le temple Rengejo-In, au Japon. En effet, dans ce pays de l’Asie, il existe une tradition dite de shukubo qui permet aux touristes qui y viennent de se soustraire de la foule. Le but est de permettre à ces derniers d’accéder à un calme intérieur, de s’écouter et de se reconnecter avec eux-mêmes.

Ce temple se trouve au sommet du mont Koya dans le centre historique du bouddhisme Shingo et il constitue un grand lieu de pèlerinage. Depuis des millénaires, de nombreux voyageurs viennent s’y recueillir pour le ressourcement. Vous pouvez y faire de la méditation.

Il est important ici de savoir que le cadre reste convenable pour votre activité spirituelle. Toutefois, l’endroit ne dispose pas de logement luxueux.

En Israël

Un autre endroit idéal où vous pouvez vous rendre pour une retraite fermée est l’Israël, dans le couvent des sœurs de Notre-Dame-de-Sion. Ce cadre se trouve précisément à Eim Kerem, dans le sillage de Jérusalem.

Dans les faits, il s’agit d’un lieu de pèlerinage chrétien où des autochtones tous comme des voyageurs peuvent venir s’y recueillir. C’est un village calme, un peu vintage et il possède plusieurs symboles religieux. Sa situation géographique et son atmosphère font qu’il est bien placé pour une pause spirituelle.

Les chambres et les logements qui s’y trouvent sont construits avec une grande simplicité. Vous allez pouvoir très vite vous y familiariser pendant vos moments de recueil spirituels.

Aux États-Unis

L’un des endroits les plus insolites où vous pouvez vous rendre pour une retraite fermée est l’Amérique du Nord. En réalité, le pays de l’Oncle Sam dispose d’un grand nombre de monastères que vous pouvez sillonner pendant votre passage. Leur particularité est qu’ils sont en grande partie situés en ville.

En plus, ceux-ci regorgent de tout le confort moderne dont vous aurez besoin. Il s’agit notamment de la climatisation, de la TV, du parking et de la présence de cuisine indépendante. C’est donc un cadre propice pour les personnes qui souhaitent concilier modernité et spiritualité.

Aussi, des moines se retrouvent le plus souvent dans ces monastères étasuniens. Il est intéressant de noter que ces lieux de retraites du pays proposent des tarifs très abordables. Cela est d’autant plus vrai si vous venez avec 3 ou 5 adultes. Les monastères accueillent gratuitement les enfants.

En Inde, dans l’Ashram de Sri Aurobindo

Si vous êtes à la recherche d’un lieu de retraite fermé en Inde, l’Ashram de Sri Aurobindo est une option que nous recommandons. Ce centre spirituel est situé dans la ville côtière de Pondichéry et a été fondé par Sri Aurobindo, un philosophe indien du XXe siècle. L’ashram offre un espace pour méditer et se ressourcer loin des tumultueuses activités quotidiennes.

Le cadre naturel qui entoure l’Ashram de Sri Aurobindo est tout simplement magnifique. Vous y trouverez aussi une bibliothèque bien garnie avec toutes sortes de littératures sur le yoga et les spiritualités hindouistes. Les chambres sont simples mais confortables afin que les occupants puissent passer leur temps en paix sans aucune distraction ni stress inutile.

Les visiteurs ont droit à une nourriture délicieuse faite maison deux fois par jour ainsi qu’à des cours réguliers dispensés par divers instructeurs en matière de méditation, yoga ou encore en pratique du silence. Vous devez respecter les règles internationales établies par les gérants qui sont très attachés aux traditions locales.

De façon générale, l’expérience dans cet ashram est propice pour ceux qui cherchent à approfondir leur pratique spirituelle.

En Thaïlande, dans le monastère de la Forêt de Suan Mokkh

Si vous préférez une retraite plus axée sur la méditation bouddhiste, alors le monastère de la Forêt de Suan Mokkh en Thaïlande est l’endroit idéal pour vous. Fondé par un moine bouddhiste thaïlandais renommé du nom d’Ajahn Buddhadasa Bhikkhu, ce monastère est situé dans la province sud de Surat Thani.

Le monastère de la Forêt de Suan Mokkh offre un environnement paisible et tranquille entouré d’un paysage tropical spectaculaire. Les visiteurs sont encouragés à participer aux pratiques quotidiennes des moines qui comprennent la méditation assise, les chants liturgiques et les tâches ménagères.

Les dortoirs sont spacieux mais simples et modérément confortables pour ceux qui cherchent à se détacher des plaisirs matériels. La nourriture servie au monastère est végétalienne et saine, avec des ingrédients frais provenant directement du jardin bio local.

Il y a aussi des cours réguliers donnés par Ajahn Buddhadasa Bhikkhu lui-même ou ses disciples proches sur divers sujets liés au bouddhisme theravada ainsi que sur les techniques avancées de méditation vipassana.

En fin de compte, une expérience dans cette retraite inspirera ceux qui aspirent à approfondir leur connaissance du bouddhisme tout en travaillant vers l’amélioration personnelle grâce aux enseignements spirituels offerts ici-même.

Catégories de l'article :
Voyage