background img

Safari authentique au Kenya pour les passionnés de vie sauvage

Vous cherchez une bonne destination pour un safari authentique ? Alors, le Kenya, le sanctuaire de faune sauvage, peut bien vous plaire. Il s’agit d’un pays de l’Afrique de l’Est, situé à 9 500 km de la France. Il est délimité par le Soudan du Sud, la Somalie, la Tanzanie, l’Éthiopie et l’Ouganda, et est bordé par l’Océan Indien.

Le Kenya est réputé pour ses grands espaces peuplés d’une faune sauvage et aussi pour ses paysages à couper le souffle. Cette destination fera le bonheur des plus grands amateurs de safari en Afrique. Comment se rendre au Kenya ? Quel est le meilleur safari au Kenya ? Quel budget préparer pour un safari au Kenya ? Découvrez toutes les réponses.

A lire aussi : Quelle est la différence entre les cartes de résidence et de résidence ?

Pourquoi faire un safari au Kenya ?

Le Kenya constitue la destination idéale pour les avides d’aventure au cœur d’une nature sauvage. Tous les ingrédients y sont réunis pour une aventure unique et inoubliable : une impressionnante diversité de paysages, une faune et une flore incomparable, des tribus nomades et de diverses activités. Vous serez impressionné par des gazelles qui bondissent dans la savane, par des zèbres qui galopent sur la voie de la grande migration, par des girafes qui errent avec grâce…

Un safari en 4×4 au Kenya vous amène à la découverte des Big Five (rhinocéros, lions, buffles, éléphants et léopards) qui peuplent les grands espaces sauvages. Admirez le spectacle de la vie sauvage dans les plaines du Masaï Mara, le parc Tsavo, la vallée du Rift. Laissez-vous également émerveiller par les immenses troupeaux d’herbivores dans le parc d’Amboseli et le sommet enneigé du Kilimandjaro en toile de fond. Comment faire un safari au Kenya ? Alors, retrouvez plus d’infos sur https://www.maisonsduvoyage.com/afrique/kenya/safari.

A lire en complément : Oslo : que faire et visiter à Oslo ? Le Top 10

Quel est le meilleur safari au Kenya ?

Vous ne manquez pas d’endroits à visiter lors d’un safari au Kenya.

Le parc National de Nairobi

Il se trouve à quelques kilomètres de Nairobi, la capitale du pays. S’étendant sur une surface de 117 km², le parc est la réserve de nombreuses espèces d’animaux sauvages. Vous y trouverez notamment les big five, sauf l’éléphant.

La réserve nationale de Masaï Mara

La réserve nationale de Masaï Mara s’étend sur une superficie de 1510 km² et se trouve dans la grande Rift Valey. Choisissez cette destination pour contempler la migration annuelle des grands gnous. L’espace naturel se visite en mi-octobre et mi-septembre. Lors d’un safari dans le lieu, vous avez la chance de rencontrer des big five et de diverses autres espèces animales, comme les girafes et les zèbres.

Le parc national Amboseli

Le parc national Amboseli se trouve au pied du Kilomandjaro. Sa superficie de 392 km² est le sanctuaire de nombreuses espèces d’animaux sauvages, comme les éléphants et les oiseaux. Le moment idéal pour visiter le parc est entre juin et octobre et janvier et mars.

Les lacs de la Rift Valley

La Vallée du Rift regorge de nombreux lacs : le lac Naïvasha, le lac Bogoria, le lac du parc national Nakuru et le Lac Baringo. Vous pouvez réaliser un safari autour de ces lacs pour observer des cobes de fassa, des girafes, des hippopotames, des gnous, des gazelles de Thomson, des zèbres des plaines, et de nombreuses espèces d’oiseaux.

L’écosystème Tsavo

L’écosystème Tsavo est constitué de deux parcs nationaux et de nombreuses zones de conservation. Dans le parc national Tsavo Ouest, vous trouverez plus de 100 espèces de mammifères et 500 espèces d’oiseaux. C’est l’endroit idéal pour voir les Big Five.

Quel budget à préparer pour un safari au Kenya ?

Le prix d’un safari au Kenya coûte à partir de 3 000 € pour un voyage de 6 jours. Ce budget comprend plusieurs postes de dépenses :

  • Le voyage en avion, qui coûte entre 400 € et 600 € ;
  • Les frais de déplacement: entre 60 € et 150 € par jour ;
  • L’hébergement, qui dépend de type d’hébergement de votre choix : hôtel classique, chambre d’hôte, hôtel de luxe, campement, etc. ;
  • Les frais d’entrée dans les parcs nationaux et les réserves naturelles ;
  • Et les divers frais: visa, pourboires, activités, etc.

Comment se rendre au Kenya ?

La compagnie aérienne Air France assure la liaison directe entre Paris et Nairobi. D’autres compagnies, comme KLM, desservent également le pays avec ou sans escale. D’une manière générale, le meilleur moment pour partir au Kenya est de juin à septembre. Durant cette période, le pays connaît une saison sèche et les températures sont agréables.

Les meilleures périodes pour faire un safari au Kenya

Si vous souhaitez assister à la grande migration des gnous, le meilleur moment pour partir en safari au Kenya est entre les mois de juillet et octobre. Depuis près d’un siècle, cette immense transhumance restera toujours l’un des spectacles les plus fascinants de la nature sauvage.

Si vous cherchez plutôt à éviter les foules et profiter de tarifs plus avantageux sans perdre en qualité des safaris, il vaut mieux opter pour une visite hors saison. Les mois d’avril à juin correspondent ainsi aux saisons intermédiaires où il y a moins de monde. Les parcs nationaux sont alors beaucoup plus tranquilles mais offrent tout autant d’opportunités pour observer la faune africaine dans son environnement naturel.

Si vous voulez voir le lac Nakuru couvert du rose flamboyant des milliers de flamants roses qui s’y rassemblent chaque année, il faut planifier votre voyage entre janvier et mars. Cette période correspond aussi à celle durant laquelle se tient l’événement annuel du Rhino Charge qui consiste en une course d’orientation solidaire visant à lever des fonds pour protéger les rhinocéros kenyans menacés par le braconnage intensif.

Quel que soit votre choix concernant vos dates de voyage au Kenya, gardez bien en tête que ce pays sera toujours un sanctuaire unique où vivent librement certaines espèces animales comme le lion ou l’éléphant dont on ne peut désormais qu’espérer leur préservation grâce aux efforts continus fournis par les acteurs locaux travaillant inlassablement sur ce sujet crucial afin que ces animaux restent encore des décennies les reines et rois incontestés de cette savane africaine qui fait rêver tant de passionnés du monde entier.

Les précautions à prendre pour un safari réussi au Kenya

Un safari est une expérience unique et mémorable, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de précautions à prendre pour garantir sa réussite. Voici quelques recommandations à suivre pour un safari au Kenya en toute sécurité :

• Pensez à bien vous faire vacciner contre certaines maladies telles que la fièvre jaune et la malaria avant votre départ.
• Pensez à bien souscrire une assurance voyage qui vous couvrira en cas d’accident ou de maladie.

Lorsque vous partez en safari, il faut toujours être vigilant et respecter les règles édictées par le parc national où vous êtes autorisé à circuler. Ne sortez jamais du véhicule dans des zones non autorisées pour éviter tout contact imprévu avec les animaux sauvages.

Il faut aussi porter des vêtements clairs et légers ainsi que des chaussures confortables adaptés aux conditions climatiques locales car lors des safaris la température peut varier rapidement entre le jour et la nuit.

Concernant l’équipement photo/vidéo, veillez à avoir suffisamment d’espace libre sur vos cartes SD ou disques durs externes afin de stocker toutes vos images prises lors du safari. Évitez aussi l’utilisation du flash lorsque vous prenez des photos car cela pourrait effrayer les animaux.

Dernier point mais non le moindre : n’oubliez pas que même si votre guide connaît très bien ces terres africaines comme personne d’autre, soyez conscient qu’il s’agit quand même d’animaux sauvages qui peuvent avoir des réactions imprévisibles. Soyez donc respectueux de leur habitat et ne dérangez pas les animaux pendant leur repos ou leurs moments d’intimité.

En suivant ces simples recommandations, vous pourrez vivre une expérience inoubliable dans un cadre naturel exceptionnel qu’est le Kenya, tout en préservant la faune sauvage locale pour les générations futures.

Catégories de l'article :
News