background img

Conduire aux États-Unis : les formalités indispensables

S’il y a bien une façon idéale de découvrir les USA, c’est de visiter le pays par la route. Vous avez ainsi la chance de découvrir de belles villes, de même que de sublimes paysages. Toutefois, cette liberté est soumise à quelques conditions. Découvrez dans cet article les formalités indispensables pour conduire aux États-Unis.

Conduire aux États-Unis : quel permis faut-il avoir ?

La réglementation de conduite aux États-Unis n’écarte pas l’utilisation d’un permis de conduire étranger. Ce privilège est juste soumis à quelques conditions. En effet, pour rouler aux USA, vous devez nécessairement être en règle vis-à-vis de la législation.

A lire en complément : Éviter les pièges courants lors de l'achat de billets d'avion et de réservations de logements

Avoir l’âge requis

Il est tout à fait possible de conduire une voiture en Amérique en étant un jeune conducteur. Cependant, il est impératif d’avoir 21 ans au minimum. Cela dit, la délivrance du permis doit au moins avoir été faite une année auparavant. En d’autres termes, il est nécessaire d’être en possession d’un permis de conduire européen d’un an révolu.

Des répercussions en cas d’irrégularité

En cas d’irrégularité, le responsable est interdit de rouler un véhicule pendant tout son séjour. Ainsi, la plus indulgente des punitions est de rester à l’arrière de la voiture durant tous vos trajets. Il en est de même pour les personnes âgées de 21 ans et n’ayant pas le bon permis. Toutefois, si la validité du permis de conduire européen est compromise, il est possible de faire une demande d’un permis provisoire. Mais, cette alternative ne peut pas marcher pour la conduite des voitures si la durée de votre séjour ne le permet pas. Le mieux est de contrôler si votre permis est valable avant de prendre un billet.

A lire également : Voyager avec un enfant : toutes les démarches administratives à connaître

Quel permis de conduire pour quel type de séjour ?

Certaines personnes se rendent aux USA pour passer un long moment de détente et d’autres y vont pour faire des affaires ou pour étudier. Selon le motif du séjour et sa durée, il existe plusieurs catégories de permis particuliers.

Un séjour d’une durée inférieure ou égale à 3 mois

Pour faire moins de 3 mois aux USA, vous devez avoir un permis européen en cours de validité. Mais, depuis quelques années, il est préférable de faire une demande de permis international. C’est ce que demandent désormais la plupart des entreprises de location de voitures. Ainsi, pour obtenir ce document, vous pouvez faire la demande auprès du préfet de votre localité avant de monter dans l’avion.

Un séjour d’une durée supérieure à 3 mois

Pour rester aux USA, l’obtention d’un permis de conduire américain s’avère nécessaire. Cette condition implique que le permis de conduire international n’est pas valable pour un long séjour aux États-Unis. Il est alors conseillé de se rendre à l’agence américaine chargée de l’attribution des permis de conduire afin de passer un test. Vous aurez ainsi un permis relevant de la catégorie des longs séjours.

Comment faut-il conduire en Amérique ?

Pour rouler aux USA, il n’y a pas de façon particulière de s’y prendre. Cependant, il est recommandé de suivre certaines consignes de sécurité de base en matière de conduite, il faut :

  • Mettre la ceinture de sécurité au volant;
  • Savoir utiliser la boite automatique d’une voiture;
  • Respecter les consignes particulières de la circulation aux États-Unis.

En résumé, il faut retenir qu’il existe plusieurs formalités, examens et démarches à mener avant de partir aux USA. Excepté l’ESTA, l’obtention d’un permis européen ou d’un permis international est nécessaire.

Les différences entre les règles de conduite aux États-Unis et en Europe

Conduire aux États-Unis est différent de conduire en Europe. Les différences concernent la circulation, le code de la route et les règles d’usage courant.

Aux USA, il faut bien savoir qu’il y a des limitations de vitesse différentes : 20/25 miles par heure (environ 32/40 km/h) en ville et jusqu’à 65 miles par heure (105 km/h) hors agglomération.

Tout conducteur doit se familiariser avec les panneaux routiers aux États-Unis. Les normes européennes ne sont pas forcément applicables outre-Atlantique.

Il y a aussi un certain nombre d’autres différences telles que l’utilisation des clignotants qui n’est pas obligatoire, ainsi que celle du klaxon qui est autorisée lorsque nécessaire. Cependant, son utilisation excessive peut être punie par une amende ou une arrestation dans certains États comme New York City.

Les distances de sécurité entre deux véhicules varient également selon le pays où vous roulez. En effet, aux USA, elles sont plus longues. Donc, si vous êtes habitué à rouler en Europe, cela pourrait poser problème au début car là-bas, elles sont plus courtes.

Conduire aux États-Unis exige quelques précautions et une attention particulière pour ceux qui ne sont pas familiers avec les routes américaines. Les différences par rapport à l’Europe peuvent porter à confusion, mais il suffit de s’y habituer et d’être attentif afin que tout se passe bien.

Les assurances auto aux États-Unis : ce qu’il faut savoir avant de prendre la route

Conduire aux États-Unis nécessite d’être bien assuré. Effectivement, les assurances auto sont obligatoires dans tous les États américains. Vous devez souscrire une assurance avant de prendre la route.

Il existe plusieurs types d’assurances auto aux USA, mais l’assurance responsabilité civile est la plus importante. Elle couvre les dommages corporels et matériels causés à autrui en cas d’accident où le conducteur est responsable.

En revanche, si vous souhaitez être protégé en cas d’accidents impliquant votre propre voiture ou des blessures personnelles, il faudra opter pour une assurance collision/compréhensive. Cette couverture prend aussi en charge les dégâts causés par des événements naturels (incendies, inondations) ou autres incidents tels que le vol.

L’obtention d’une assurance auto peut varier selon l’état où vous résidez, car chaque État a ses propres réglementations et exigences légales. Certains États peuvent ne pas exiger une assurance complète tandis que dans d’autres États, ce type de couverture pourrait s’avérer nécessaire. De même, l’âge du conducteur ou encore son historique automobile pourront jouer un rôle dans sa capacité à obtenir certains types de fourchettes tarifaires.

Pour trouver une bonne offre adaptée à vos besoins spécifiques et conformément à la loi locale, nous recommandons de contacter directement votre assureur actuel afin qu’il puisse vous aider à faire la transition. Les prix peuvent varier selon les agences d’assurances, mais vous devez vous rappeler que le coût des primes dépendra aussi de différents facteurs tels que votre expérience en tant que conducteur et votre historique automobile.

L’assurance auto est un aspect crucial pour tout automobiliste américain ou étranger souhaitant conduire aux États-Unis. Vous devez souscrire une assurance adéquate avant de prendre la route.

Catégories de l'article :
Administratif