background img

Conduire aux États-Unis : les formalités indispensables

S’il y a bien une façon idéale de découvrir les USA, c’est de visiter le pays par la route. Vous avez ainsi la chance de découvrir de belles villes, de même que de sublimes paysages. Toutefois, cette liberté est soumise à quelques conditions. Découvrez dans cet article les formalités indispensables pour conduire aux États-Unis.

Conduire aux États-Unis : quel permis faut-il avoir ?

La réglementation de conduite aux États-Unis n’écarte pas l’utilisation d’un permis de conduire étranger. Ce privilège est juste soumis à quelques conditions. En effet, pour rouler aux USA, vous devez nécessairement être en règle vis-à-vis de la législation.

A voir aussi : Dans quel pays peut-on voyager sans visa avec un passeport international de réfugié ?

Avoir l’âge requis

Il est tout à fait possible de conduire une voiture en Amérique en étant un jeune conducteur. Cependant, il est impératif d’avoir 21 ans au minimum. Cela dit, la délivrance du permis doit au moins avoir été faite une année auparavant. En d’autres termes, il est nécessaire d’être en possession d’un permis de conduire européen d’un an révolu.

Des répercussions en cas d’irrégularité

En cas d’irrégularité, le responsable est interdit de rouler un véhicule pendant tout son séjour. Ainsi, la plus indulgente des punitions est de rester à l’arrière de la voiture durant tous vos trajets. Il en est de même pour les personnes âgées de 21 ans et n’ayant pas le bon permis. Toutefois, si la validité du permis de conduire européen est compromise, il est possible de faire une demande d’un permis provisoire. Mais, cette alternative ne peut pas marcher pour la conduite des voitures si la durée de votre séjour ne le permet pas. Le mieux est de contrôler si votre permis est valable avant de prendre un billet.

A lire en complément : Quel est le visa le plus difficile au monde à obtenir?

Quel permis de conduire pour quel type de séjour ?

Certaines personnes se rendent aux USA pour passer un long moment de détente et d’autres y vont pour faire des affaires ou pour étudier. Selon le motif du séjour et sa durée, il existe plusieurs catégories de permis particuliers.

Un séjour d’une durée inférieure ou égale à 3 mois

Pour faire moins de 3 mois aux USA, vous devez avoir un permis européen en cours de validité. Mais, depuis quelques années, il est préférable de faire une demande de permis international. C’est ce que demandent désormais la plupart des entreprises de location de voitures. Ainsi, pour obtenir ce document, vous pouvez faire la demande auprès du préfet de votre localité avant de monter dans l’avion.

Un séjour d’une durée supérieure à 3 mois

Pour rester aux USA, l’obtention d’un permis de conduire américain s’avère nécessaire. Cette condition implique que le permis de conduire international n’est pas valable pour un long séjour aux États-Unis. Il est alors conseillé de se rendre à l’agence américaine chargée de l’attribution des permis de conduire afin de passer un test. Vous aurez ainsi un permis relevant de la catégorie des longs séjours.

Comment faut-il conduire en Amérique ?

Pour rouler aux USA, il n’y a pas de façon particulière de s’y prendre. Cependant, il est recommandé de suivre certaines consignes de sécurité de base en matière de conduite, il faut :

  • Mettre la ceinture de sécurité au volant;
  • Savoir utiliser la boite automatique d’une voiture;
  • Respecter les consignes particulières de la circulation aux États-Unis.

En résumé, il faut retenir qu’il existe plusieurs formalités, examens et démarches à mener avant de partir aux USA. Excepté l’ESTA, l’obtention d’un permis européen ou d’un permis international est nécessaire.

Catégories de l'article :
Administratif