background img

Pourquoi il faut visiter le Mont Fuji au Japon ! 

La plupart des gens affirment que le plus grand regret qu’ils ont eu pendant leur voyage au Japon est de ne pas avoir visité le Mont Fuji. Alors, pourquoi faut-il le visiter ?

Un Mont aux couleurs différentes tout au long de l’année

Le Mont Fuji est le plus haut sommet du Japon, son pic principal culmine à 3776 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le mont Fuji n’est pas seulement d’une hauteur impressionnante, il est aussi d’une beauté stupéfiante. Le Mont Fuji est un volcan classique. La montagne est remarquable pour son profil symétrique en forme de cône, qui est construit par de nombreuses couches de lave et de cendres volcaniques.

A lire en complément : Découvrez les îles Grecques en bateau

Au sommet du Mont Fuji, le cratère s’étend sur environ 800 mètres de diamètre en surface et s’enfonce à une profondeur d’environ 200 mètres. Le Mont Fuji offre des paysages différents selon les saisons, ce qui permet aux touristes d’admirer sa beauté unique à tout moment.

A voir aussi : Quel âge dois-je avoir pour louer une voiture ?

Pourquoi le mont Fuji est une montagne sacrée pour les Japonais ?

Les Japonais vénèrent les montagnes depuis les temps anciens. Ils croient que des dieux et des esprits vivent dans les montagnes et les respectent de manière sacrée. 

L’éruption d’un volcan actif est considérée comme un signe sacré en raison de son pouvoir destructeur. Le Japon se trouve au sommet de la ceinture volcanique du Pacifique, une zone étroite autour de l’océan Pacifique, et c’est pourquoi les tremblements de terre et les éruptions sont fréquents au Japon.

Comme le rapporte Japon Infinity, ces volcans sont vénérés et respectés par les populations locales, et le Mont Fuji en est notamment le représentant le plus typique.

Le Mont Fuji est aujourd’hui considéré comme la « montagne sacrée » et un symbole sacré au Japon. Au sommet du Mont Fuji, il y a un sanctuaire Asama qui est utilisé pour vénérer les dieux du Mont Fuji. On dit que la déesse Konohanasakuya-hime apparue dans le Kojiki est vénérée dans le sanctuaire Asama.

D’où vient le nom du Mont Fuji ?

Il n’y a jamais d’opinion exacte sur l’origine du nom du Mont Fuji. Outre la « déesse du feu« , l’opinion la plus répandue concernant le nom du mont Fuji provient de l’œuvre littéraire japonaise de la période Heian (début du Xe siècle) intitulée « Le conte du coupeur de bambou« .

Il y a longtemps, un vieux coupeur de bambou découvrit une petite fille de la taille d’un pouce au fond d’une forêt et l’emmena chez lui. Trois mois plus tard, la petite fille s’est soudainement transformée en une belle jeune femme. De nombreux jeunes hommes du pays ont demandé la jeune fille en mariage mais ils ont été rejetés ─ y compris le jeune roi.

Il s’est avéré que la petite fille était en fait une fée du ciel. Elle fut rétrogradée chez les mortels car elle allait à l’encontre de la règle. La petite fille est retournée au paradis la troisième année de l’automne. Avant de partir, elle a laissé au roi de l’élixir d’immortalité.

Le roi était si bouleversé qu’il ordonna à ses hommes de brûler l’élixir sur la montagne la plus proche du ciel. Étrangement, l’élixir n’a jamais pu être brûlé. La nostalgie du roi pour la jeune fille s’est transformée en une fumée sans fin.

La montagne choisie fut appelée « montagne de l’immortalité » ou « montagne de l’unicité ». En japonais, « immortalité » et « unicité » se prononcent de la même façon que « Fuji ».

Catégories de l'article :
News